astro

ASTRO (2017)

Il n’a fallu que 3 jours à ASTRO pour faire émerger ce gigantesque trompe l’œil.
Seulement 3 jours pour percer le front de taille et inviter le visiteur à entrer dans la pierre.

Astro, cet hyperactif du street art ne représente jamais de personnages, ne fait pas de figuratif. Pour lui, la reproduction du réel n’est pas aussi intéressante que l’abstraction et l’imaginaire.

Le trompe l’œil, qu’il appelle VORTEX est devenu sa signature

Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram